Comment produire une plante d’anacarde à partir d’une graine ?

Obtenir une plante d’anacarde grâce à une noix est très facile, mais le développement de la plante nécessite certaines conditions environnementales. Dès lors que ces conditions sont réunies, vous bénéficierez d’une croissance optimale de la plante et récolterez de très bonnes qualités de noix de cajou. Vous souhaitez produire de l’anacardier, mais ne sachant pas comment s’y prendre, cet article est mis à votre disposition pour vous apporter les informations nécessaires. 

Comment faire pour obtenir une plante d’anacarde à partir de la graine ? 

Pour cultiver l’anacardier grâce à une graine, vous allez avoir besoin d’une graine nécessairement mûre et sans coque. La coque pourrait nuire à la germination de la graine. Les semences peuvent vivre jusqu’à quatre mois. Si vous disposez d’une graine fraîche de la plante, veuillez les sécher au soleil durant 3 jours et faites leurs infusions dans l’eau à la veille du jour de votre semence. Si la noix dont vous disposez était déjà sèche, n’oubliez pas de la plonger dans l’eau aussi à la veille de votre semence. Cette technique consiste à lever la dormance de la graine. Ainsi, elle sera prête à germer suite a la semence. Ensuite, semez les graines dans des poquets d’environ quelques centimètres en dessous du sol. Les noix vont germer dans l’intervalle de 4 jours à 3 semaines au plus. 

En parallèle : Poêle mixte bois et granulés : découvrez ce chauffage écologique et polyvalent

 

Quelles sont les conditions nécessaires au bon développement de votre plante ? 

 

A lire également : Barbecues à gaz campingaz : découvrez la sélection

Plusieurs facteurs nuisent au développement de la plante d’anacardier. Entre ces facteurs, nous avons : l’ensoleillement. Un anacardier a besoin au minimum 6 heures de soleil dans une journée. Alors, s’il se cultive à l’abri du soleil, il ne se développe pas vite et ne produit presque pas de fruits. La graine de cajou aime les sols où le drainage se fait naturellement bien avec un ph compris entre 5 et 6,5. Pour sa culture, privilégiez les sols bien aérés sur lesquels l’eau se déverse en douceur et en toute tranquillité. Évitez au maximum les sols riches en argile. Ils tolèrent la sécheresse une fois grande, mais se fructifient beaucoup plus s’ils sont fréquemment arrosés. Attention, à ne pas en abuser, l’excès d’eau peut toutefois les tuer, alors arrosez lorsque le sol est sec. En été, vous pouvez les arroser 1 fois par semaine ou 2 fois par semaine, mais en été s’en abstenir. Vous pouvez effectuer un paillage autour de la plante avec des feuilles mortes, il vous permettra de garder l’humidité sous l’arbre et de prévenir les adventices. Il faut souvent tailler l’arbre pour le débarrasser des branches infectées.  

Copyright 2024. Tous Droits Réservés